A propos de OTC       Nous soutenir
                             
  Enseignements   Témoignages   Ministères   Actualités   Musique   Orateurs   OTC - TV
     
 
Les Détails sur l'enseignement
  Télécharger ce message  Version imprimable  Recommander ce message

DIEU est Amour...mais, l'ENFER existe...

de Enseignant))

Comment un Dieu d’amour peut-il envoyer quelqu’un en Enfer?


Une des questions classiques posées est la suivante: Comment un Dieu d’amour peut-il envoyer des gens en Enfer? Bien, il y a plusieurs réponses à cela.


La première, bien sûr, c’est que Dieu n’envoie personne en Enfer. C’est vous qui décidez d’y aller. Dieu a fait tout ce qu’il a pu pour vous empêcher d’aller en Enfer tout en vous laissant votre libre arbitre et non un robot. C’est ainsi qu’il nous a créé – selon son image, lui ressemblant, avec le pouvoir de dire « oui » ou « non », le pouvoir de rejeter notre propre Créateur, et, bien sûr, d’assumer les conséquences de notre choix.


D’une certaine manière nous pouvons dire que Dieu n’envoie personne en Enfer, tout simplement parce qu’en face de l’Enfer il a placé la croix du Christ. Il y a également les prières des parents, des pasteurs et des animateurs d’écoles de dimanche, plus toutes les autres circonstances que Dieu fait venir dans notre vie afin de nous empêcher de continuer sur notre voie égoïste et nous conduire au Sauveur. Nous devons éviter tout cela pour nous rendre, nous-mêmes, en Enfer.


Parfois vous entendrez dire, « Jamais Dieu enverrez ses enfants en Enfer. »C’est vrai, Dieu n’envoie pas ses enfants en Enfer parce que, lorsque nous sommes ses enfants, nous appartenons à la famille de Dieu. Nous sommes nés de nouveau et une partie de notre salut inclut la délivrance du jugement. Nous ne sommes pas tous des enfants de Dieu, seuls ceux qui ont mis leur foi en Jésus-Christ le sont.


Un Dieu d’amour, peut-il envoyer quelqu’un en Enfer? Vous pourriez poser une autre question toute aussi intelligente. Dieu permet-il la maladie dans le monde ? Dieu permet-il des cachots et des prisons pour certaines personnes ? Dieu permet-il la peine capitale dans certaines circonstances ? Dieu permet-il au péché de briser des foyers et des cœurs ? Dieu permet-il la guerre ? Toutes ces choses sont des conséquences le l’entrée du péché dans le monde, et, dans certains cas, le résultat directe de la rébellion humaine, de l’avarice, de l’orgueil, de l’égoïsme et de la soif du pouvoir qui utilise les gens uniquement comme  moyen d’avancer.


Tout ceci est le fruit dévastateur du péché. C’est le péché qui provoque la souffrance dans le monde, nous ne pouvons pas le nier. Et le plus grand péché de tous, c’est de rejeter le Seigneur Jésus-Christ comme Sauveur.


Nous avons notre catalogue de péchés. Nous avons le viol, l’inceste et le meurtre ; nous les avons mis dans des catégories et leur avons attribué une classification – mais aucun (ou même tous mis ensemble pour former un tout) s’approche du péché de rejeter Jésus-Christ de votre vie. Jésus, a-t-il dit, « J’enverrai le Saint Esprit pour convaincre le monde de péché parce que les gens dérobent des banques » - ou, « parce qu’il ne croit pas en moi » ?


C’est de la folie de croire que nous pouvons bafouer Jésus-Christ sans en payer le prix. Des idées illogiques envahissent l’esprit des gens dans ce domaine. Nous nous attendons à assumer des conséquences dans des domaines beaucoup moins graves. La vie est ainsi faite.


Vous sautez d’une tour élevé ; la gravité s’occupera de vous. Vous pourriez répéter, « Dieu est amour » pendant la descente, mais vous finirez quand même écrabouillé en bas ! Vous transgressez la loi de gravité, et elle vous brise ! Vous pouvez aimer votre bambin, mais s’il met son doigt dans une flamme ou sur une plaque électrique, il va se brûler !


Le feu brûle. La gravité tue. L’eau noie. Et pouvez répéter, « Dieu est amour, Dieu est amour, Dieu est amour, » à n’en plus finir, mais l’eau continuera à noyer des gens, le feu continuera à brûler, et la gravité continuera à tuer, et le péché continuera à vous damner peu importe le nombre de fois qu’on parle d’un Dieu d’amour.


Dieu a établi la vie ainsi. Il a établi des règles. Il a fixé des lois par lesquelles nous devons vivre. Et si nous transgressons ces lois, elles nous brisent et nous subissons les conséquences.


Je crois honnêtement que les damnés ont, d’une certaine manière, réussi dans leur entreprise, à être des rebelles jusqu’au bout ; que les portes de l’enfer sont fermées à clef de l’intérieur!


Tous ceux qui se trouvent en Enfer, l’ont choisi. Sans ce choix personnel il ne pourrait y avoir de l’Enfer. Personne qui désire la joie sincèrement et constamment ne passera à côté de ce qu’elle cherche. Ceux qui cherchent, trouveront, et ceux qui frappent, la porte s’ouvrira. Et vous-même, dans un moment sombre, pourrez, même à contre cœur, l’embrasser. Vous pourrez revenir sur votre décision et vous en sortir. Mais viendra peut-être le jour où vous ne pourrez plus le faire. Puis, vous n’existerez plus pour critiquer ce saut d’humeur…


extrait du livre « The Problem of Pain » et « The Great Divorce », de C.S. Lewis (1898-1963), inclus dans « The Quotable Lewis », ©1989 Tyndale

Enseignant 1173 mots - lu 4055 fois - ajouté le 17/06/15 Télécharger ce message Version imprimable Recommander ce message
Message précédent | Message suivant
 
 
Enseignements Textes du même auteur
 
 
Enseignements Audios du même auteur
 
 
Enseignements Vidéos du même auteur
 
LE PAIN QUOTIDIEN

Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur

Jeremie 29:13

BIBLE ONLINE
Venez lire et meditez la bible
Ecouter la bible en audio
 
 
     
Spiritualité   Ressources   OTC-Multimédia
         
- Bible en ligne
- Bible en audio
- Pain de vie
- Enseignements textes
- Enseignements audios
- Enseignements Vidéos
-Témoignages
  - Ministères
- Orateurs
- Chantres
- Musique
- Clip vidéo
  - Web radio OTC
- TV online
- En toute verité
- Transfomation
- Louange
- Et si on en parlait
- Les directs OTC
         
Ouvretonciel.com
Abidjan : Yopougon Face au CHU - Immeuble Baraka - Porte A3
Tel : (225) 23 45 75 35 - 07 84 55 94 - 48 73 43 95
 
NOS PARTENAIRES