A propos de OTC       Nous soutenir
                             
  Enseignements   Témoignages   Ministères   Actualités   Musique   Orateurs   OTC - TV
     
 
Les Détails sur l'enseignement
  Télécharger ce message  Version imprimable  Recommander ce message

Les chrétiens face à l'appel pour les dons de sperme

de Enseignant))

Les dons de sperme nécessitent que les donneurs se masturbent, une pratique interdite dans la Bible. Le but consiste à offrir la chance aux couples souffrant d'infertilité de devenir parents, mais devrions-nous pour autant « sacrifier » notre foi au détriment d'une telle cause ?

Il y a un point essentiel que les médias n'évoquent pas au sujet des dons de sperme et qui pourrait refroidir certains donneurs potentiels, en particulier les chrétiens. Les organisateurs de cette campagne disent que le recueil du sperme « s'effectue par masturbation dans une salle prévue à cet effet » et doit garantir « une totale intimité du donneur ».

Voici des raisons expliquant pourquoi ce n'est pas une activité acceptable pour des chrétiens :

1° Chaque fois que la Bible ne mentionne pas spécifiquement une activité particulière, notre réponse doit être trouvée dans les principes corrélatifs. Par exemple, la Bible ne défend pas l'usage de la marijuana, mais différents principes comme d'obéir à la loi, de traiter son corps comme un temple, de ne pas s'intoxiquer, et de ne rien laisser nous dominer, tout cela a une portée sur la question et peut par conséquent vous conduire à une conclusion « biblique » que l'usage de la marijuana est un péché.

Lors de la masturbation, deux choses se produisent : la personne est égoïste et elle fixe son attention sur ce qui est inapproprié. Puisque la Bible traite directement de ces deux domaines, cf. Ro.12:3, nous avons des lignes directives...

On peut aussi sortir des versets bibliques corrélatifs comme Pr.16:30 Celui qui ferme les yeux pour se livrer à des pensées perverses, celui qui se mord les lèvres a déjà consommé le mal. Il y a aussi Pr.18:1-2 qui décrit bien l'état d'âme du masturbateur : Celui qui se tient à l'écart cherche son propre intérêt et il s'irrite contre tout ce qui est sage. Ce n'est pas à l'intelligence que prend plaisir l'insensé, c'est à la manifestation de ses pensées. Autrement dit, il se tient à l'écart pour jouir dans des fantasmes sexuels et il s'irrite si on lui suggère que c'est pervers de penser et d'agir ainsi. 1Co.10:22 Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur ? Sommes-nous plus forts que lui ? 23 Tout est permis, mais tout n'est pas utile ; tout est permis, mais tout n'édifie pas. 24 Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d'autrui. Voir aussi 2Co.10:5, 1Co.6:17-20, 9:27, Ro.13:14.

2° Des rêvasseries et des pensées lascives sont généralement impliquées dans la masturbation, sur ce point il n'y a pas de doute que Jésus y fait allusion dans le passage de Mt.5:28 cité plus haut.

3° Dans la pensée de Dieu, l'expression sexuelle doit être accomplie par 2 personnes de sexe opposé, aboutissant à un saine et nécessaire dépendance l'un de l'autre pour cette expérience. La masturbation empêche cette dépendance voulue par Dieu. Le masturbateur devient autosuffisant, il n'a pas à souffrir la privation s'il est célibataire ou bien si sa femme n'est pas en état de le soulager. Celui qui aime s'expose à la souffrance, son offre peut être refusée. Celui qui se masturbe n'offre rien, il s'en remet à lui-même pour satisfaire son besoin, il évite la souffrance du refus et de la privation mais il s'isole en même temps des autres. La masturbation est du sexe sur une île déserte.

4° Un sentiment de honte secrète, d'autocondamnation, de culpabilité est presque toujours la conséquence de la masturbation, c'est encore plus lourd si vous avez été élevé dans certaines traditions religieuses, cela vous fait sentir aussi très, très coupable... à moins que ce sentiment écrasant ne soit chassé par la philosophie humaniste qui ne croit pas à la conscience d'origine divine et, en bien des cas, ni au bien, ni au mal. Cette culpabilité bloque la croissance spirituelle et donne des sentiments de défaite, surtout chez les jeunes célibataires. Pour eux, il s'agit d'une course aux obstacles pour leur autodiscipline qu'ils doivent gagner pour grandir en Christ et marcher selon l'Esprit.

5° La masturbation viole l'enseignement de 1Co.7:9 « Car il vaut mieux se marier que de brûler ». Si un jeune homme pratique la masturbation, il tend à rendre nulle une motivation nécessaire et importante pour le mariage. Il y a déjà assez de facteurs sociaux, éducatifs et financiers à l'encontre du mariage, sans y ajouter celui-là.

6° Elle crée une habitude avant le mariage à laquelle il sera facile de revenir après, comme échappatoire, quand un mari et une femme auront des conflits sexuels ou autres rendant le coït difficile.

7° Cette activité peut inhiber le développement de la relation visé par notre sexualité. Elle diminue l'énergie sexuelle, physique et mentale qui devrait être une ressource pour faire et garder une bonne relation entre personnes. Elle fait tort à la femme 1Co.7:3-5. Aucun homme marié ne devrait assouvir son désir naissant, que Dieu lui a donné pour sa femme, autrement que par le coït. La femme se sentira mal-aimée et inquiète. Beaucoup de petits problèmes seront amplifiés par ce drainage artificiel du besoin sexuel. Cela devient de plus en plus vrai lorsque le couple atteint l'âge mûr.

8° La masturbation apporte un soulagement de courte durée. Elle fait grandir plutôt qu'amoindrir les pulsions sexuelles de s'unir à une autre femme, réelle ou imaginaire.

9° Il y a un phénomène d'accoutumance qui s'installe, un organe stimulé souvent perd de sa sensibilité quelque peu. Par exemple, quand je me suis rasé la barbe après l'avoir portée plusieurs années, je pouvais sentir l'air sur ma peau juste en me tournant la tête mais cette sensibilité est disparue rapidement. Celui qui se masturbe souvent perd de cette sensibilité et il peut même en arriver à se blesser, causant des lésions à son organe génital dans sa rage d'expérimenter la stimulation.

10° Comme l'apôtre Paul le faisait remarquer dans 1Co.10, si tout est permis, tout n'est pas utile et il n'est pas question de se laisser asservir par quoi que ce soit. Or celui qui s'adonne à la masturbation s'y asservit. Comme Jésus l'a fait remarquer, « quiconque pratique le péché est esclave du péché » Jn.8:34.

Aloys Evina du Journal Chrétien, avec un complément d'information du site Croixsens.net

Enseignant 1138 mots - lu 1719 fois - ajouté le 27/02/15 Télécharger ce message Version imprimable Recommander ce message
Message précédent | Message suivant
 
 
Enseignements Textes du même auteur
 
 
Enseignements Audios du même auteur
 
 
Enseignements Vidéos du même auteur
 
LE PAIN QUOTIDIEN

Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur

Jeremie 29:13

BIBLE ONLINE
Venez lire et meditez la bible
Ecouter la bible en audio
 
 
     
Spiritualité   Ressources   OTC-Multimédia
         
- Bible en ligne
- Bible en audio
- Pain de vie
- Enseignements textes
- Enseignements audios
- Enseignements Vidéos
-Témoignages
  - Ministères
- Orateurs
- Chantres
- Musique
- Clip vidéo
  - Web radio OTC
- TV online
- En toute verité
- Transfomation
- Louange
- Et si on en parlait
- Les directs OTC
         
Ouvretonciel.com
Abidjan : Yopougon Face au CHU - Immeuble Baraka - Porte A3
Tel : (225) 23 45 75 35 - 07 84 55 94 - 48 73 43 95
 
NOS PARTENAIRES