A propos de OTC       Nous soutenir
                             
  Enseignements   Témoignages   Ministères   Actualités   Musique   Orateurs   OTC - TV
     
 
Les Détails sur l'enseignement
  Télécharger ce message  Version imprimable  Recommander ce message

Semer et récolter...

de Reinhard Bonnke))

Jésus nous montre que nous ne pouvons pas compter sur des résultats précis.
Matthieu 13 : 3-8
3 Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit : Un semeur sortit pour semer.4 Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent.Lire la suite


Des résultats précis ?
Jésus nous montre que nous ne pouvons pas compter sur des résultats précis. Semer la Parole peut avoir des effets variant l'un de l'autre, peut ne rien rapporter ou jusqu'à cent fois plus que ce qui a été investi. (Matthieu 13 : 8). La semence de la Bonne Nouvelle ne produit pas toujours de fruit, mais nous ne devons jamais nous lasser de la semer. Le Seigneur nous dit cela afin de nous encourager quand nous avons l'impression que notre œuvre n'est pas très fructueuse. Si nous semons et que la moisson est très pauvre, nous n'avons pas besoin de nous condamner. Naturellement, nous nous faisons du souci, et nous nous demandons si nous avons fait une erreur, si nous sommes encore dans la volonté de Dieu, si notre motivation est juste ou si nous avons raté l'appel de Dieu dans notre vie etc. La réponse n'est pas à chercher dans un quelconque échec de l'église mais, comme Jésus Lui-même l'a dit, la moisson dépend de la terre dans laquelle elle tombe. Jésus trouva un terrain très dur à Nazareth et des nations entières ressemblent parfois à des « Nazareth ». Là où l'Evangile a du succès, les gens sont tout aussi ordinaires que partout ailleurs.

La semence de Dieu ne produit pas toujours une récolte abondante. Jésus parla de pertes : certaines semences furent mangées par les oiseaux, d'autres détruites, certaines tombèrent dans une terre peu profonde, dans des cœurs superficiels, d'autres commencèrent à prendre racine mais furent étouffées par les « soucis de la vie » et fanèrent. Les causes de ces échecs ne sont pas à rechercher dans la graine ou la semence mais dans les circonstances ; les semailles doivent continuer coûte que coûte.

La semence de la Parole est toujours bonne. Nous n'avons pas besoin d'un autre Evangile, d'un complément à l'Evangile, ni d'enseignements plus modernes et génétiquement modifiés.

1 Pierre 1 : 23
23 puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.


La Parole porte en elle-même le germe de vie du Saint-Esprit. Si nous modifions la Parole ou si nous la mixons avec nos propres spéculations et raisonnements, elle échouera et ne germera pas.
Les résultats ne dépendent pas du semeur ou de qui que ce soit. Tous, le digne et l'indigne peuvent répandre la semence. Un semeur n'a pas besoin de don surnaturel pour semer et les leaders dans les églises ne devraient jamais décourager ou empêcher quiconque d'accomplir cette œuvre. Certains leaders ont été parfois très surpris de voir des personnes qu'ils considéraient inaptes à la tâche avoir de grandes victoires et pareils résultats. Ceci concernerait la moitié des personnages de la Bible. Peut-être, nous nous sentons également incompétents, mais il y a peu « d'ouvriers » a dit Jésus, et le travail est trop urgent. La seule qualification requise pour cette tâche est de savoir manier la semence même s'il s'agit seulement d'une poignée.

Une semence personnifiée
La semence de la Parole devrait être incarnée dans nos vies. La version de cette parabole dans l'Evangile de Marc donne une couleur particulière :

Marc 4 : 20
20 D'autres reçoivent la semence dans la bonne terre; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un.


La semence qui a été semée devient une semence en nous-mêmes et nous devenons une incarnation de la Parole. Christ nous sauve afin d'en sauver d'autres. Chacun est en mesure de semer si nous avons quelque chose à semer. Les « ignorants » de la Bible n'ont rien à partager. La Parole devrait être en nous, « plantée en nous » (Jacques 1 : 21), faisant de nous des porteurs de la Parole. Les témoins de l'Evangile doivent être des produits de l'Evangile.

Le Seigneur met son bras autour de nos épaules lorsque nous sommes déçus de notre travail. Il nous montre alors le sol dur comme de la pierre ou les buissons d'épines et les mauvaises herbes qui empêchent toute semence de prendre racine. Certaines graines tombent sur le sentier et ce sentier a été tassé par les propres pieds du semeur. Nous sommes des êtres humains. De quelque manière que ce soit, il y aura des résultats au jour de la moisson.

Voici une liste des principes de base de la semence et de la moisson comme Jésus nous les a enseignés. Ils sont très importants :

Il n'y a aucune moisson sans semailles.
La Parole est toujours une bonne semence.
Il faut semer constamment, partout et sans acceptation de personne.
Il y aura toujours une moisson.
Dans notre monde imparfait, les résultats seront toujours imparfaits.
Les conditions ou les circonstances, le sol où tombe la semence, ont des répercussions directes sur la taille et l'état de la moisson.
Ces principes de base ne changent pas. Tant de théories ont été développées et mises en avant quant à ce qu'il faut faire et comment il faut le faire, mais nous devrions particulièrement prendre garde à ce que Jésus a dit. Rien n'est comparable à la joie que nous ressentons lorsque nous voyons les résultats de notre propre travail.

Psaumes 126 : 6
6 Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, Revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.


Voilà de quoi il est question et non de « voler » les gerbes du grenier de notre voisin pour remplir notre propre grenier.

Dans certains endroits, il n'est guère facile de gagner des gens à Christ. Jésus fut rejeté de Nazareth, sa propre ville, et ne put y accomplir des miracles. Les prédicateurs qui négligent cette réalité, exigent de grandes choses de leur congrégation et demandent toujours plus d'efforts, de prières, de sainteté, de sacrifices, de ceci et de cela. Lorsque le réveil tant attendu est retardé, la faute est recherchée à droite, à gauche et au centre ; des congrégations entières et des générations entières de chrétiens sont ainsi châtiées. Mais tout ce que Jésus demande est de semer la semence et non de savoir si les semeurs étaient des saints.

Ecclésiaste 11 : 1-4
1 Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras;2 donnes-en une part à sept et même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre.Lire la suite


Si nous attendons que les circonstances soient propices ou que la culture, la mode, les attitudes et les traditions autour de nous changent, alors nous ne commencerons jamais. Les premiers disciples allaient partout, comme Jésus les avait instruits afin de : « prêcher la Bonne Nouvelle à toute créature » (Marc 16 : 15). L'ère romaine était bien restrictive et dure, mais c'est à ce moment-là que les premières moissons furent rentrées. Jésus a dit que nous recevrons un salaire pour notre travail, non pour les résultats.

Le miracle de l'Evangile
Il y a une autre parabole sur la semence dans Marc 4 : 26-29, qui donne un plus large aperçu sur le principe de la croissance de la semence.

Marc 4 : 26-29
26 Il dit encore : Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre;27 qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment.Lire la suite


Nous n'avons pas besoin de fabriquer artificiellement une moisson. « D'elle-même » est ici le terme grec ‘automatos' – où nous pouvons très facilement reconnaître le mot « automatiquement ». Puis vient la phase suivante : « Dès que le fruit est mûr, on y met la faucille car la moisson est là ». Voilà le miracle de l'Evangile. Tous nos efforts de persuasion n'amèneront jamais quelqu'un à se repentir ou à la justice. Voilà l'histoire d'Israël avant l'avènement de Christ ; l'éloquence et les avertissements des prophètes ne sauvèrent personne du péché. Aucune industrie humainement créée ne pourra produire des résultats pour le Royaume. Nous ne pouvons point créer de nouvelles naissances ; ceci est l'œuvre exclusive du Saint-Esprit.

Lorsqu'il est question de l'Evangile, toute personne qui moissonne a aussi semé, et tous ceux qui sèment récolteront également. Voilà où nous nous tenons et où nous travaillons – et continuerons d'œuvrer jusqu'au retour de Jésus.

Reinhard Bonnke 1551 mots - lu 1824 fois - ajouté le 28/02/13 Télécharger ce message Version imprimable Recommander ce message
Message précédent | Message suivant
 
 
Enseignements Textes du même auteur
 
 
Enseignements Audios du même auteur
 
 
Enseignements Vidéos du même auteur
 
LE PAIN QUOTIDIEN

Psaume de David. A l'Éternel la terre et ce qu'elle renferme, Le monde et ceux qui l'habitent!<

Psaumes 24

BIBLE ONLINE
Venez lire et meditez la bible
Ecouter la bible en audio
 
 
     
Spiritualité   Ressources   OTC-Multimédia
         
- Bible en ligne
- Bible en audio
- Pain de vie
- Enseignements textes
- Enseignements audios
- Enseignements Vidéos
-Témoignages
  - Ministères
- Orateurs
- Chantres
- Musique
- Clip vidéo
  - Web radio OTC
- TV online
- En toute verité
- Transfomation
- Louange
- Et si on en parlait
- Les directs OTC
         
Ouvretonciel.com
Abidjan : Yopougon Face au CHU - Immeuble Baraka - Porte A3
Tel : (225) 23 45 75 35 - 07 84 55 94 - 48 73 43 95
 
NOS PARTENAIRES