A propos de OTC       Nous soutenir
                             
  Enseignements   Témoignages   Ministères   Actualités   Musique   Orateurs   OTC - TV
     
 
Les Détails sur l'enseignement
  Télécharger ce message  Version imprimable  Recommander ce message

Oui, l'enfer éternel existe ! Pour qui ? -2-

de KASSI SERGE))

Lisons dans Matthieu 8, aux versets 11 et 12 : « Jésus dit : or, je vous déclare que plusieurs viendront de l'orient et de l'occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob dans le royaume des cieux. Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. » Ceux qui, au départ, avaient été choisis pour être le peuple du Seigneur, (Jésus parlait des Juifs, mais les fils du royaume sont aussi les Chrétiens), pour être à la table avec Abraham, Isaac et Jacob, ce sont eux qui seront jetés dans les ténèbres extérieures, où il y a des pleurs et des grincements de dents, parce qu'il y a un feu éternel qui brûle. Pourquoi ces fils du royaume ont été jetés dehors ? Parce qu'ils ont pratiqué l'iniquité et qu'ils ne s'en sont pas repentis.

C'est Jésus qui parle ! Les paroles de Jésus ont une autorité absolue.
Voyez cette parole de Matthieu 10 que je vais vous lire. Elle suit un passage où l'on voit Jésus pleurer sur la foule languissante et abattue. Il envoie Ses disciples revêtus de la puissance de l'Esprit pour aller leur parler du Royaume, et guérir les malades. Tout de suite après, au verset 28, dans Matthieu 10, Jésus dit : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme.
Craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne. Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant il n'en tombe pas un à terre sans la volonté de votre père. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point. Vous valez plus que beaucoup de passereaux. C'est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon père qui est dans les cieux. Mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon père qui est dans les cieux. »
Si Jésus renie quelqu'un, nous savons quel est son sort, c'est terminé pour l'éternité ! « Retirez vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges " (Matthieu 25:41) Jésus dit au verset 28 du chapitre 10 : « Craignez plutôt celui qui peut faire périr
l'âme et le corps dans la géhenne. » C'est Dieu qui est concerné là. Certains disent que c'est le diable.
Ce n'est pas le diable, c'est Dieu que nous devons craindre. Car seul Dieu a le pouvoir de faire périr l'âme et le corps dans la géhenne. Evidemment, c'est le diable qui nous entraîne en enfer par la séduction du péché, quand nous succombons à la séduction si nous ne nous repentons pas. Mais le
diable ne peut pas toucher l'âme d'un homme si cet homme ne se livre pas au péché. Le diable ne peut rien faire contre l'âme d'un homme qui ne se livre pas au péché.
C'est Dieu qui est le juge suprême sur le trône, et c'est Lui qui envoie en enfer. C'est Dieu qui est le juge sur le trône, et c'est Lui qui décide ! C'est Lui qui décide pour toutes les âmes qui viendront devant Lui un jour, devant le grand trône blanc, Il dira : "Toi, ton destin, c'est le ciel", ou bien : "Ton destin, c'est l'enfer." Le diable n'a rien à voir dans cette décision. Le diable est l'instrument de la perdition, mais ce n'est pas lui le juge suprême. Il est dit que nous devons craindre le Seigneur.
Craindre dans le bon sens, c'est-à-dire prier en disant : "Seigneur, je sais que Tu es un Dieu plein d'amour et de miséricorde, et que je peux compter sur Ton pardon, Ta grâce. Je peux confesser mon péché de tout mon coeur, et Tu es là, Tu me corrigeras s'il le faut, mais Tu me tiens dans ta main, dans Ton amour."

Je n'ai pas à craindre d'être abandonné par Dieu si je laisse constamment ma main dans la Sienne. Jamais Il ne m'abandonnera. Il sera toujours là pour me fortifier, pour me secourir. Mais celui qui Le renie, Jésus vient de le dire, Il le reniera. Et Il le reniera justement. Celui qui aura été renié par le Seigneur saura que c'est juste, et il saura pourquoi. Parce que lui-même a renié le Seigneur. Il a entendu parler de Jésus, ou bien il L'avait accepté une fois et il L'a renié. Son sort, c'est d'aller dans le feu éternel. Celui qui conservera sa vie la perdra.
Dans Matthieu 13 et au verset 40, Jésus parle du jugement final, et du tri final, de la moisson, de la fin du monde. « Or, comme on arrache l'ivraie et qu'on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. Le fils de l'homme enverra ses anges qui arracheront de son royaume (parce qu'ils y étaient plantés dans le royaume de Dieu !) tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité ; et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. »

Nous ne sommes justes que par la grâce de Dieu, par la foi dans le salut que Dieu nous donne en Jésus-Christ. Il n'y a que cette justice qui soit acceptable à Dieu : la justice par la foi dans le nom et le sang de Jésus, par la repentance de nos péchés que le Saint-Esprit nous montre, et le rejet de nos péchés. Il ne s'agit pas de se repentir pour retomber constamment dans nos péchés. Je me repens, et je dis : "Seigneur, je les rejette et je demande Ta grâce pour rester fidèle." A partir de là, le Saint-Esprit me donne sa force, et je persévère dans la communion avec le Seigneur, dans la prière, dans la lecture de la Bible, dans la communion fraternelle, dans le partage du pain et du vin. Je reste fortifié par le Saint Esprit jusqu'à Son retour, fidèle et marchant avec Lui. Mais, les derniers jours, les anges feront le tri. Ils arracheront du Royaume de Dieu tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité. Sousentendu, ceux qui ne s'en sont pas repentis. Il faut non seulement se repentir de son iniquité, mais entrer pleinement dans le salut que Dieu nous donne, et rester fidèle en comptant sur la grâce de Dieu.

On peut avoir des chutes occasionnelles. il ne faut pas non plus que l'on tremble de perdre son salut à la première chute que l'on a faite, parce qu'on a eu une faiblesse qui nous a fait chuter. Il faut immédiatement compter sur le Saint-Esprit pour revenir au Seigneur en Lui demandant pardon de tout notre coeur, et en disant : "Seigneur, j'ai chuté, je me suis énervé, j'ai fait quelque chose qui te déplaît, je le sais, tu me parles dans mon coeur par ton Esprit. Je te demande pardon, papa. Pardonne-moi !
Que le sang de Jésus me lave, fortifie-moi. Tiens-moi la main pour aller plus loin." Jésus n'est pas engagé dans un travail de perdition des âmes. Jésus est engagé dans un travail de salut des âmes. Donc ceux qui persévèrent dans la perdition jusqu'au bout, ce sont ceux qui ont en permanence refusé la
grâce. Jésus leur a parlé dix fois, vingt fois, cent fois peut-être pour certains, mais à chaque fois, ils ont dit : "Non !", ou bien "Oh, peut-être..." ou "Plus tard, Seigneur...", "Laisse-moi un peu tranquille, je suis jeune... Plus tard !" Ou bien : "Je n'ai pas encore vécu ma vie, j'aimerais un peu vivre avant...".
Ce sont des paroles de l'enfer que le diable met dans leurs coeurs, pour lui permettre de gagner du temps pour les perdre.
Mais le Seigneur est engagé dans un travail de salut. Il parle au coeur des gens pour les amener à la repentance, et pour qu'ils restent fidèle. Il a tous les moyens pour nous aider à être fidèles. Il a déjà tout prévu dans son amour : il y a le sang de Jésus, il y a la Parole du Seigneur, il y a le Saint-Esprit, il y a le Nom de Jésus, il y a toute la puissance de Dieu, Sa grâce, qui sont à ma disposition pour me permettre de tenir debout, par la grâce du Seigneur. Donc, ce sont vraiment ceux qui ont refusé, qui se sont endurcis, qui entendront cette voix terrible, quand ils arriveront au jugement : « Va dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges ! » C'est une parole terrible, qui résonnera pour l'éternité dans les oreilles de ceux qui vont l'entendre. Et ils sauront, avec des hurlements de douleur, ils sauront que c'était juste, qu'ils ont résisté, et résisté au Seigneur. Le Seigneur leur a envoyé des prophètes, le Seigneur leur a envoyé des enfants, Ses enfants, qui ont témoigné, qui ont parlé, une fois, deux fois, dix fois. Chaque fois ils ont répondu : "Ah, oui, tu m'intéresses, eh bien, oui, je vais y réfléchir une autre fois." Ou bien : "Oh, écoute, il ne faut pas me forcer. Plus tard, on en reparlera."
Ce sont des paroles terribles, parce que demain ne t'appartient pas. Il y en a qui sont morts d'un accident de voiture en sortant d'une réunion où ils avaient dit non au Seigneur. Dans Matthieu 18, nous lisons cette parabole du riche et de son serviteur méchant, qui n'avait pas voulu pardonner, et qui n'avait pas voulu remettre sa dette à quelqu'un qui l'en suppliait. Le Seigneur termine cette parabole en parlant de celui qui n'avait pas voulu pardonner et remettre sa dette. Au verset 34, il dit : « Son maître (C'est le nôtre, notre père céleste), irrité le livra aux bourreaux jusqu'à ce qu'il eût payé tout ce qu'il devait. » Il devait des centaines de milliards. Ce n'est pas en prison qu'on peut les payer, donc c'est pour l'éternité ! " C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera (Il parle à ses disciples), si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur. »
Cela veut dire que Dieu n'aura aucune pitié à ce moment-là, au moment du jugement, même envers ceux qui se proclamaient Chrétiens. Il a pitié maintenant, Il a de la compassion. Mais, le jour du jugement, Il n'aura aucune compassion, aucune pitié : "Tu as été prévenu cent fois. Tu savais qu'il
est écrit dit : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Toi qui te dis Chrétien, tu n'as pas voulu pardonner, ou remettre cette petite dette à ton frère qui t'en suppliait, tu as fait preuve de dureté, tu l'as fait payer, tu l'as fait mettre en prison... Cela veut dire que tu n'as pas voulu lui pardonner, alors : "Je te livre aux bourreaux, et tu y resteras pour l'éternité".
« C'est ainsi que mon père céleste vous traitera. » Dieu va lui remettre sur le dos toute sa dette qui avait été enlevée par le sang de Jésus, toute la dette de ses péchés passés, que le maître compatissant avait ôtée, Il la lui remettra dessus : tu paieras tout ! Nous savons qu'il est impossible de payer la dette de nos péchés autrement que par la repentance et le sang de Jésus. Donc, si Dieu nous remet dessus la dette de nos péchés, c'est pour l'éternité ! Il ne faut pas jouer avec le manque de pardon, jamais, jamais ! Il faut que ce soit planté dans nos coeurs de Chrétiens. Je parle aux Chrétiens.

Jamais nous ne devons nous permettre de ne pas pardonner de tout notre coeur à quelqu'un qui nous a fait du mal, jamais. Pas la moindre trace de haine ! Dis : "Seigneur, sonde-moi, sonde mon coeur, montre-moi si j'ai la moindre trace de haine envers mon père, ma mère, mon frère, ma soeur, mes enfants, enfin, envers quiconque, vivant ou mort. Si j'ai la moindre trace de haine, Seigneur, pardonne moi, purifie-moi par le sang de Jésus, remplis-moi de ton amour Seigneur !" (Même envers des morts ! Il y a des gens qui haïssent encore des morts. Il ne faut pas garder la moindre haine, animosité, amertume.)
Donc ceux qui ont encore de la haine dans le coeur, ce sont ceux qui veulent la garder. Et cela, c'est terrible. On ne doit pas garder ni vouloir garder la moindre haine, la moindre animosité, contre son frère, sa femme, son mari... surtout ceux qui sont les plus proches.
Dans Matthieu 22, Jésus parle de ce festin des noces où le maître envoie ses serviteurs dans les chemins, pour chercher les méchants et les bons, pour les faire entrer dans la salle des noces. Mais avant d'entrer, ils devaient mettre un vêtement de noces, un habit qui leur avait été offert par le Maître. Tout le monde était là. Au milieu des invités, le Maître voit quelqu'un qui s'était introduit dans le royaume de Dieu. Il ne s'agit pas du ciel éternel. C'est le royaume de Dieu, c'est-à-dire l'Eglise de Jésus. Il s'était introduit sans habits de noces. Au verset 11 : « Il aperçut là un homme qui n'était pas revêtu d'un habit de noces. » C'était quelqu'un qui faisait semblant d'appartenir à l'Eglise, mais qui n'était pas vraiment purifié. C'est ce que cela veut dire. Cet homme n'était pas purifié par le sang de Jésus et par la foi. Il était là au milieu des autres, dans l'Eglise de Jésus, mais il n'était pas passé par la porte, par la repentance. Il n'avait pas revêtu l'habit de noces. « Le maître lui dit : Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée. (Il ne pouvait rien dire) Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-lui les pieds, et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élus. »

Ce sont des phrases terribles si l'on y réfléchit. Elles sont prononcées par un Jésus plein de grâce et d'amour. Il faut parler de ces choses ! Il faut dire : jamais tu n'arriveras à entrer dans l'Eglise de Jésus sans être lavé et purifié dans le sang de Jésus ! Tu ne peux pas te permettre d'être dans une église chrétienne et pratiquer le péché ! Tu ne peux pas te permettre d'être dans une église chrétienne et avoir de la rancune et de la haine contre ton frère ou quiconque. Tu ne peux pas te permettre d'être dans une église chrétienne et pratiquer n'importe quelle forme de péché. Tu n'as pas l'habit de noces.
Quand le Maître arrive, quand le Seigneur arrive, Il dit : "Celui-là, qui est-il ?"
Cela me fait penser au jour de l'enlèvement : l'un sera pris, l'autre sera laissé. Quand le Maître va arriver, au beau milieu d'une réunion d'église, Il voit tout de suite ceux qui ont l'habit de noces et qui sont prêts. "Toi, tu pars, viens avec moi !" Et les autres ? Ils restent ! Ceux qui vont rester après l'enlèvement ne vont pas forcément perdre leur salut, mais il y en a beaucoup qui ne supporteront pas la grande tribulation qui vient, ce sera trop dur pour eux car ils ne se sont pas préparés, et ils accepteront la marque de la Bête.. Ils seront perdus pour l'éternité.

A suivre...

KASSI SERGE 2867 mots - lu 1716 fois - ajouté le 22/03/12 Télécharger ce message Version imprimable Recommander ce message
Message précédent | Message suivant
 
 
Enseignements Textes du même auteur
 
 
Enseignements Audios du même auteur
 
 
Enseignements Vidéos du même auteur
 
LE PAIN QUOTIDIEN

Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez da

Romains 12:12

BIBLE ONLINE
Venez lire et meditez la bible
Ecouter la bible en audio
 
 
     
Spiritualité   Ressources   OTC-Multimédia
         
- Bible en ligne
- Bible en audio
- Pain de vie
- Enseignements textes
- Enseignements audios
- Enseignements Vidéos
-Témoignages
  - Ministères
- Orateurs
- Chantres
- Musique
- Clip vidéo
  - Web radio OTC
- TV online
- En toute verité
- Transfomation
- Louange
- Et si on en parlait
- Les directs OTC
         
Ouvretonciel.com
Abidjan : Yopougon Face au CHU - Immeuble Baraka - Porte A3
Tel : (225) 23 45 75 35 - 07 84 55 94 - 48 73 43 95
 
NOS PARTENAIRES