A propos de OTC       Nous soutenir
                             
  Enseignements   Témoignages   Ministères   Actualités   Musique   Orateurs   OTC - TV
     
 
Les Détails sur l'enseignement
  Télécharger ce message  Version imprimable  Recommander ce message

Oui, l'enfer éternel existe ! Pour qui ? -1-

de KASSI SERGE))

Oui, l'enfer éternel existe ! Pour qui ?
Un chrétien peut-il aller en enfer ?

Ce soir, je voudrais vous parler d'un sujet que je n'aborde pas souvent, mais comme il faut annoncer tout le conseil de Dieu, il faut en parler. Il faut en parler aussi autour de nous. Je vais vous parler de l'enfer et du jugement. C'est un message qui, normalement, s'adresse en priorité à des païens, à ceux qui ne sont pas convertis. Mais il s'adresse aussi à nous, chrétiens, car nous devons connaître quel est le sort terrible de ceux qui rejettent le salut, qui ne veulent pas de Jésus-Christ.
Quand on a sous les yeux les flammes de l'enfer, on voit ce que le Seigneur, dans sa justice, a préparé pour les rebelles qui ne veulent pas du salut. Cela nous donne une incitation à parler aussi du Seigneur. Parce que le Seigneur dit qu'après la mort vient le jugement, et il n'y a pas trente-six endroits ! Ou bien on est avec le Seigneur, ou bien on est loin du Seigneur, en enfer pour l'éternité.
Beaucoup entrent par la porte large, le grand boulevard qui mène à la perdition éternelle. Et Jésus dit qu'il y en a peu qui trouvent la porte étroite et le sentier montant qui mènent à la vie éternelle. Si le Seigneur nous a placés ici, sur cette terre, c'est pour parler de Lui à ceux qui sont perdus et aider ceux qui sont sauvés à avancer dans la perfection que Jésus a prévue pour eux.
Ce soir, je voudrais vous parler de l'enfer. Vous savez que la Bible parle beaucoup du feu éternel, de la géhenne, de l'enfer, et du châtiment des impies. Je ne vais citer que l'évangile de Matthieu, et quelques passages dans les épîtres. Mais déjà, dans l'évangile de Matthieu, et dans les paroles mêmes de Jésus-Christ, on voit à quel point le Seigneur parle souvent de la géhenne, de l'enfer, du châtiment éternel, et du châtiment qui attend les rebelles, ceux qui refusent le Seigneur, ou ceux qui ne veulent pas se repentir.
Nous devons nous aussi parler de l'enfer. Quelquefois j'entends des Chrétiens dire : "Ah, moi, je ne veux surtout jamais parler de l'enfer, parce que cela fait peur. Je veux que les gens viennent par amour pour le Seigneur, et pas par peur !" C'est vrai. Mais il vaut mieux venir au Seigneur par peur que d'aller brûler dans l'enfer pour l'éternité. Et de toute façon, il y a des âmes qui sont endurcies contre l'amour du Seigneur. Quand on leur parle de l'amour du Seigneur, elles se moquent. Il faut leur parler de l'enfer, et des flammes éternelles, de ce qui les attend, des terribles jugements qui viennent sur les rebelles. Il faut leur en parler. Il ne faut pas avoir de crainte à parler de l'enfer. Il ne faut pas, bien sûr, passer notre temps à parler de l'enfer à ceux qui nous entourent, mais il faut en parler.
Le Saint-Esprit va nous conduire, par moments, à parler uniquement de l'amour du Seigneur à des âmes, parce que ce sont des âmes qui ont été brisées, qui ont été fatiguées par la vie, qui sont malades, qui sont souffrantes, et qui cherchent une délivrance. Il y a aussi des âmes endurcies, des âmes dans le péché, des âmes qui ont dix fois, vingt fois, entendu la grâce de Dieu et qui ont refusé...
Il faut leur parler du jugement éternel et de l'enfer. Il faut leur annoncer qu'il y a un Dieu de sainteté qui ne va pas laisser passer le péché et les moqueurs, et qu'après la mort, le jugement attend toutes ces âmes.

C'est un jugement éternel, dans des souffrances atroces et horribles, qui n'ont pas de fin. Il y en a qui ne comprennent pas et qui disent : "Mais enfin, si Dieu est un Dieu d'amour, Il ne peut pas avoir imaginé un châtiment aussi horrible que l'enfer éternel pour ceux qui le refusent !" On ne peut pas juger Dieu, ni ce qu'Il fait. Ce n'est pas à nous de Lui dire : "Mais, que fais-Tu ? Pourquoi as-Tu fait cela ?" Dieu nous a prévenus, Il nous a dit : "Il y a un jugement, il y a un enfer !" Et cela rend le paradis et le ciel encore plus désirables, quand on voit les merveilles que Dieu a prévues pour Ses enfants, pour ceux qui acceptent le Seigneur, les merveilles du nouveau ciel, de la nouvelle terre, de la nouvelle Jérusalem, et de l'éternité avec Dieu, et combien c'est simple d'accepter le Seigneur par la foi et de rejeter toute notre vie de péché pour nous tourner vers Lui.

Invoquez le Nom du Seigneur, et vous serez sauvés. Jésus a dit : « Quiconque invoquera le Seigneur (d'un coeur sincère), sera sauvé ! » Quand on voit que certains s'endurcissent et ne veulent pas du salut du Seigneur ! Combien de Chrétiens aussi s'endurcissent dans le péché en croyant être sauvés ! C'est terrible !
Je dirais que c'est presque encore plus terrible, parce qu'il y a des églises où l'on endort les Chrétiens. On les endort avec toutes sortes de pommades et de fausses doctrines. Les enseignements ne sont pas conçus pour garder les Chrétiens éveillés au Seigneur. On les endort avec un enseignement sur le salut éternel qui n'est pas du tout du Seigneur, on leur dit : "Une fois que tu as ton salut, tu es sauvé pour l'éternité, et tu es sous la grâce de Dieu, tu peux faire n'importe quoi. Après tout, même si tu te sépares de ta femme, si tu vas en trouver une autre, si tu vas te droguer ou te saoûler, puisque tu as accepté Jésus comme ton Seigneur et Sauveur, tu es toujours sous la grâce du Seigneur..."
Ces enseignements-là viennent du plus profond de l'enfer, et ce sont ces enseignements qui envoient des milliers et des milliers d'âmes en enfer. On peut perdre son salut si on renie le Seigneur ! Si on retourne dans le monde, à ce que l'on a vomi, le Seigneur nous reniera et nous rejettera aussi. Il est fidèle pour ne jamais rejeter ceux qui viennent à Lui, mais il est dit que si nous renions le Seigneur, Lui nous rejettera aussi. Si nous Le rejetons, Il ne peut pas nous imposer son salut de force. Donc, il faut parler de cela !
Je lirai dans l'Evangile de Matthieu ce qui est dit sur la colère à venir. Nous savons que Dieu est un Dieu de grâce. Je veux toujours revenir à la grâce du Seigneur, parce que c'est la grâce de Jésus qui nous fait échapper à la colère à venir. Mais cela veut dire qu'il y a une colère qui vient sur les fils de la rébellion, qui ne veulent pas du plan du Seigneur. La grâce nous est donnée par Dieu pour nous en faire sortir, comme un don gratuit. Mais il y a une colère qui vient.
Dans le chapitre 3 de l'évangile de Matthieu, on voit le ministère du prophète Jean-Baptiste, un vrai ministère de prophète qui prêche la repentance, et qui demande à ceux qui vivent dans le péché de se repentir. C'est la prédication de l'Evangile, au départ ! La prédication de Jean le Baptiste, la prédication de Jésus, dès le départ, la prédication des apôtres, des disciples, cela a été dès le début :
"Repentez-vous ! Repens-toi, repentez-vous !" Prêchez la repentance et le royaume de Dieu ! Il n'y a pas d'entrée dans le royaume de Dieu sans repentance ! Si Dieu nous demande de prêcher la repentance, c'est qu'il est possible à tous les hommes de se repentir. Le Saint-Esprit est répandu dans
la terre entière actuellement, et dans la bonté de Dieu, Il pousse les hommes à se repentir.
Cela veut dire que le Saint-Esprit est là, à côté de tout pécheur, pour le pousser, dans Sa grâce, à se repentir de ses péchés, donc lui montrer que ce sont des péchés, et puis lui dire : "Maintenant que tu as compris que c'est un péché, demande pardon à Dieu !" Dans Sa grâce, Il va te pardonner complètement : le sang de Jésus va effacer tous tes péchés. Le Saint-Esprit va entrer en toi et te purifier entièrement. L'eau du baptême, l'eau du Saint-Esprit, sont des moyens que le Seigneur a donnés pour nous purifier, pour que nous soyons purifiés par le Seigneur. Il nous veut purs. Il nous veut un temple saint pour abriter son Esprit. Il commence donc son message en disant : "Repentez-vous !"

Le Seigneur dit, dans Matthieu 3, au verset 8 : « Produisez du fruit digne de la repentance, et ne prétendez pas dire en vous-mêmes : nous avons Abraham pour père ! Car je vous déclare, que de ces pierres-ci, Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Déjà la cognée est mise à la racine des arbres... » Ces arbres, ce sont les hommes. Les hommes sont comparés à des arbres. Nous sommes tous des hommes avec des racines, et la cognée de Dieu est placée à nos racines. Il est dit que tout arbre qui ne produit pas de bon fruit sera coupé et jeté. A quel endroit ? Au feu ! Il n'est pas dit qu'il sera évaporé dans le néant, ou qu'il disparaîtra, il est dit : « Tout arbre donc qui ne produit pas de bon fruit sera coupé le jour du jugement et jeté au feu ! » Nous savons qu'il s'agit du feu de l'enfer, c'est le lac de feu, c'est l'éternité en enfer avec le diable et ses anges, et le faux prophète, tourmentés pour toute éternité. Et le critère de Dieu, c'est : "Portez du bon fruit !"
On ne peut pas porter du bon fruit en dehors de Jésus-Christ. C'est Lui le cep, il faut que l'on soit attaché au cep, pour que l'on porte du fruit. C'est le message de Jean le Baptiste. Tout arbre qui ne porte pas du bon fruit sera coupé et jeté au feu. Et il annonce comment nous pourrons porter du bon fruit : « Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. Il a son van à la main ; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint jamais » La paille, ce sont les rebelles, ce sont ceux qui refusent d'être purifiés par le Saint-Esprit que Dieu envoie pour purifier le monde. Et il dit que la paille sera brûlée dans le feu qui ne s'éteint pas. C'est terrible ! Le jugement de Dieu vient sur les rebelles qui n'acceptent pas son salut. Dieu nous prévient clairement qu'il y a un feu qui ne s'éteint pas, et que dans ce feu seront jetés tous les rebelles, la paille. La paille c'est ce qui reste. Elle ne contient pas de fruit. Le bon fruit sera engrangé dans le ciel du Seigneur.

Lisons Matthieu 5, au verset 22. Rappelons-nous que dans ce sermon sur la montagne, Jésus enseigne ses disciples. Il parle à ses disciples, en leur disant : « Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère :
Racca ! mérite d'être puni par le sanhédrin ; et que celui qui lui dira : insensé ! (fou) mérite d'être puni par le feu de la géhenne. » Vous rendez-vous compte de ce que dit le Seigneur à ses disciples ?
Il dit : "Si tu gardes de l'animosité, de la colère, de la haine, dans ton coeur, contre ton frère, tu mérites d'être puni." Et on voit d'ailleurs dans le reste de l'enseignement de la Parole, que ce n'est pas seulement contre ton frère, c'est contre quiconque.
En un sens, tous les hommes sont frères dans la chair. Jésus dit que celui qui se met en colère contre son frère est un meurtrier qui mérite d'être puni par le feu de l'enfer, parce que Jésus sait très bien que cette colère est une colère meurtrière, c'est une colère qui a poussé Caïn à tuer son frère Abel ! C'est un esprit de meurtre qui se manifeste, et nous savons que ceux qui sont au Seigneur ne peuvent pas être animés par un esprit de meurtre. Nous avons l'Esprit du Seigneur qui est un Esprit d'amour. Jésus nous demande de nous aimer les uns les autres. Le signe numéro un que nous appartenons au Seigneur, c'est l'amour qu'Il met dans nos coeurs, l'amour qui est capable de supporter les injustices, tout ce qui nous est fait comme mal. C'est la base de la vie chrétienne ! Nous devons supporter l'injustice sans avoir de l'amertume, de la colère, de l'animosité !
Bien aimés, il faut que nous, Chrétiens, qui avons accepté le Seigneur, nous puissions veiller attentivement sur nos pas, pour ne jamais garder la moindre amertume, la moindre colère, la moindre animosité, contre quiconque. Si nous gardons cette amertume, et si nous ne nous repentons pas devant le Seigneur pour demander que le sang de Jésus vienne effacer cela, en nous remplissant de l'amour du Seigneur envers tous ceux qui nous entourent et nous ont fait du mal, cette amertume va produire petit à petit des rejetons, et elle va infecter tout l'être. C'est l'enseignement de la Parole : l'amertume va infecter tout, et si nous restons dans cette amertume, c'est la perdition du feu éternel qui nous attend !
C'est aussi simple que ça.
J'ai lu un témoignage d'une femme qui avait été amenée par le Seigneur, en vision, à visiter l'enfer. C'était une expérience très pénible pour elle. Et dans l'enfer, le Seigneur lui a montré une femme qui brûlait dans le feu. Cette femme avait été une Chrétienne très engagée, qui avait prêché la Parole, qui avait amené énormément d'âmes au Seigneur, et qui avait marché un temps avec Dieu dans la puissance du Saint-Esprit. Un jour, elle a appris que son mari la trompait. Son mari, quand il a été découvert, lui a demandé pardon. Mais cette femme n'a jamais pu pardonner à son mari. Même si elle a pardonné du bout des lèvres, elle a toujours gardé dans son coeur une profonde amertume contre son mari. Cette amertume s'est développée au cours des années, et un jour, cela a explosé. Elle a tué son mari. Cela prouve que ces sentiments de haine, qui étaient là dans le fond de son coeur, ont fini par sortir un jour. Cette femme, tout de suite après, s'est donnée la mort. Elle s'est suicidée. Et elle s'est retrouvée en enfer.
Il y a des gens qui ne tuent jamais physiquement, mais s'ils gardent dans leur coeur le même sentiment de haine, Jésus dit que c'est un meurtre. Alors, dire que le salut éternel que l'on garde, une fois que l'on a accepté le Seigneur, et que l'on peut garder quelles que soient les choses que l'on peut faire, c'est une invention du diable ! Si l'on ne se repent pas de nos péchés, nous irons en enfer ! Celui qui meurt dans ses péchés, va en enfer.
Il est dit dans Ezéchiel 33 au verset 12 : « La justice du juste ne le sauvera pas au jour de sa transgression ». S'il commet un seul péché, et s'il ne se repent pas, bien sûr, il va effacer toute une vie de justice. Alors qu'un pécheur qui aura eu toute une vie de péché, s'il se repent, s'il accepte le Seigneur, un seul acte de justice (la repentance et l'acceptation du pardon du Seigneur par le sang de Jésus), cela efface tous ses péchés.
Il est vraiment important de comprendre que le Seigneur ne veut pas que nous ayons la moindre trace d'animosité, de haine ou d'amertume contre quiconque. On a été blessé par des gens, on a été blessé par des Chrétiens, on a été blessé par des membres de nos familles, il y en a qui ont eu des traitements très durs, mais Dieu juge le fond de nos coeurs. Si nous avons la moindre amertume, c'est une racine d'impiété, de péché, qui va pousser des rejetons. Nous devons nous en repentir immédiatement, et dire : "Seigneur, je crie à toi ! Je te demande pardon. Je sais quel est le sort terrible de ceux qui ne pardonnent pas de tout leur coeur à ceux qui ont péché. Seigneur, enlève cette racine de mon coeur, je m'en repens, je t'en demande pardon. Remplis mon coeur de ton amour et de ton pardon !
Tu m'as pardonné, Seigneur ; est-ce que moi je ne peux pas pardonner à ceux qui m'ont fait du mal ?"
On ne doit pas garder la moindre trace d'amertume. C'est vital.
Et juste un peu plus loin, au verset 27 de Matthieu 5, Jésus dit : « Vous avez appris qu'il a été dit : tu ne commettras pas d'adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur. » On juge ceux qui quittent leur femme et qui vont avec d'autres femmes, et l'on a raison de les juger au sens spirituel, de dire que c'est mal. Mais que dire de tous ceux qui convoitent dans leur coeur, alors que cela ne se voit jamais ? Dieu le voit ! Nous devons reconnaître cela comme un péché devant Dieu, en disant : "Seigneur, pardonne !" Parce qu'il est dit, au verset 29 : « Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi ; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et
que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne. » Simplement parce que quelqu'un a regardé une femme pour la convoiter, et qu'il ne s'en est pas repenti, pour Dieu, c'est un péché qui mène à la géhenne.
Au verset 32 : « Moi, je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d'infidélité, l'expose à devenir adultère, et que celui qui épouse une femme divorcée, ou répudiée, commet un adultère. » Combien de Chrétiens sont dans cette situation ! On doit crier au Seigneur pour demander la miséricorde de Dieu sur tous ceux qui pratiquent ce péché. Le Seigneur a voulu que l'homme et la femme se marient, qu'ils soient un en Christ, mari et femme, et que la sainteté de Dieu réside dans ce couple marié devant le Seigneur. Qu'aucune impureté ne vienne souiller le lit conjugal, ni le coeur de l'homme et de la femme quand ils sont mariés. Gardons nos coeurs purs devant le Seigneur. Invoquons sans cesse le Saint-Esprit pour nous le montrer, et le sang de Jésus pour nous purifier.

A suivre...

KASSI SERGE 3462 mots - lu 1634 fois - ajouté le 22/03/12 Télécharger ce message Version imprimable Recommander ce message
Message précédent | Message suivant
 
 
Enseignements Textes du même auteur
 
 
Enseignements Audios du même auteur
 
 
Enseignements Vidéos du même auteur
 
LE PAIN QUOTIDIEN

Psaume de David. A l'Éternel la terre et ce qu'elle renferme, Le monde et ceux qui l'habitent!<

Psaumes 24

BIBLE ONLINE
Venez lire et meditez la bible
Ecouter la bible en audio
 
 
     
Spiritualité   Ressources   OTC-Multimédia
         
- Bible en ligne
- Bible en audio
- Pain de vie
- Enseignements textes
- Enseignements audios
- Enseignements Vidéos
-Témoignages
  - Ministères
- Orateurs
- Chantres
- Musique
- Clip vidéo
  - Web radio OTC
- TV online
- En toute verité
- Transfomation
- Louange
- Et si on en parlait
- Les directs OTC
         
Ouvretonciel.com
Abidjan : Yopougon Face au CHU - Immeuble Baraka - Porte A3
Tel : (225) 23 45 75 35 - 07 84 55 94 - 48 73 43 95
 
NOS PARTENAIRES